Photographier Notre-Dame aux XIXe et XXe siècles

Dès l’invention de la photographie, la Commission des Monuments historiques, créée en 1837, prend en compte ce nouveau médium, indispensable à la connaissance et à la documentation des œuvres et des monuments. Des commandes sont lancées et plusieurs photographes « attachés à la commission » contribuent à enrichir les archives photographiques de l’État, désormais conservées à la Médiathèque de l’architecture et du patrimoine (MAP). Outre leur intérêt technique et artistique intrinsèque, certaines photographies sont des témoins irremplaçables de l’évolution de l’état de conservation des monuments et des chantiers de restauration.

Quai de Montebello, Paris, 1968

Ronis, Willy (1910-2009)

© Médiathèque de l'architecture et du patrimoine / ministère de la Culture

Les photographies de Notre-Dame de Paris, issues du fonds de la commission des Monuments historiques (CMH) et de celui du musée des Monuments français (MMF), ancien musée de Sculpture comparée créé à l’initiative de Viollet-le-Duc, ont pu être datées précisément après examen du journal quotidien des travaux effectués à la cathédrale Notre-Dame de Paris de 1844 à 1865, sous la direction de Lassus et Viollet-le-Duc. Avec ses 96 tirages, l’album que Médéric Mieusement (1840-1905) réalisa dans sa grande série en vingt volumes des Cathédrales de France, est sans doute un des plus précieux ensembles de photographies anciennes qui lui soit consacrée.

Au-delà de la photographie documentaire, qui rend compte des chantiers en cours, nombreuses sont les photographies d’« auteurs » qui ont pris pour sujet la cathédrale Notre-Dame parmi lesquels Noël Le Boyer (1883-1967), André Kertész (1894-1985), François Kollar (1904-1979), Marcel Bovis (1904-1997) et Willy Ronis (1910-2009)...

Affectataire de nombreux et prestigieux fonds photographiques, comme ceux de Jacques-Henri Lartigue et Willy Ronis, la MAP est l’un des principaux opérateurs de l’État en matière de conservation de la photographie. Plus de quinze millions de négatifs et environ cinq millions de tirages composent ses collections, qui, une fois inventoriées et numérisées, sont accessibles sur la base Mémoire (www.pop.culture.gouv.fr).

Pour Notre-Dame, ce ne sont pas moins de 4 556 photographies qui sont consultables en ligne en avril 2020. La numérisation et la mise à disposition sur la base Mémoire se poursuivent.