« Ensemble, nous rebâtirons Notre-Dame de Paris. C’est une part de notre destin français ». 

Ce message, c'est celui que le Président de la République a délivré aux amoureux de la cathédrale, quelques heures après le terrible incendie qui a partiellement ravagé, lundi 15 avril 2019, ce joyau gothique, symbole universel de la France et de Paris.

c_benjamin_filarski_agence_hans_lucas.jpg

© Benjamin Filarski / Agence Hans Lucas

Une mobilisation sans précédent

L'incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris le 15 avril 2019 a été suivi d’une mobilisation sans précédent. 

Une mobilisation de tous les Français, d’abord. Dès le 15 avril 2019, un immense élan de solidarité et de générosité nationales et internationales s’est manifesté avec une seule ambition : restaurer Notre-Dame en fédérant les dons des particuliers, des entreprises et des collectivités.

Une mobilisation destinée, ensuite, à mettre en place un dispositif exceptionnel pour conserver, puis restaurer, la cathédrale. Avec l’adoption en un temps record de trois mois de la loi du 29 juillet 2019, la représentation nationale a montré sa détermination à soutenir et encadrer par la loi la restauration de la cathédrale.

Une mobilisation financière, également, qui s’est traduite, grâce à l’initiative des organismes collecteurs (Ministère de la Culture, Fondation du patrimoine, Fondation Notre-Dame, Fondation de France, le CMN) par la réussite d’une collecte et la confirmation d’un élan de générosité, national et international, historique auquel la souscription nationale, initiée par le président de la République a donné un cadre spécifique .

Une mobilisation, enfin, destinée à doter la conservation et la restauration de Notre-Dame d’un établissement public dédié, qui assumera notamment la maîtrise d’ouvrage du chantier. 

c_philippe_wojazer_afp.jpg

© Philippe Wojazer / AFP